La maison-container : une intéressante alternative.
Lifestyle24 février 2020

La maison-container : une intéressante alternative.

La reconversion de containers maritimes en logements d’habitation et en surface commerciale connaît un regain d’intérêt depuis les années 90. Le travail effectué par les architectes sur ces cubes métalliques industriels peu gracieux à la base a en effet permis d’aboutir à des solutions originales au look très contemporain.

Tout a commencé en Chine dans les années 90, quand les vieux containeurs étaient utilisés comme logements de fortune. Les grandes villes européennes ont emboité les pas avec la construction d’habitations low cost pour étudiants, comme à Amsterdam et à Berlin. La ville de Londres a suivi avec « Container City » en 2001, un projet de quartier de bureaux et d’appartements aménagés sur les docks de la Tamise. Depuis, les reconversions de containers en bâtiments se multiplient en France, en Europe et aux USA, du modeste abri de jardin, jusqu’à la spacieuse villa avec piscine en passant par le studio. Conçus pour affronter de grandes intempéries en mer, les containers sont quasiment indestructibles et offrent une longévité exceptionnelle. Ils peuvent être construits en un temps record, d’à peine deux à trois mois, car le travail de gros-œuvre se limite à la découpe et à l’assemblage des caissons. Ils permettent la construction de maisons facilement modulables et on peut les agrandir en ajoutant simplement un ou plusieurs éléments. Plus esthétique cette fois, l’avantage des maisons-containers (ou maison conteneur) est d’offrir des designs architecturaux originaux et résolument contemporains.

 

 

L’achat d’un container maritime usagé se situe dans un budget compris entre CHF 2000 et 4000 selon sa taille et son état. Ce prix n’inclut pas les coûts du transport, ni l’assemblage des caissons. Celui de de l’aménagement intérieur se rapproche quant à lui d’une maison classique. Le budget nécessaire à la construction d’une maison-container d’une surface de 70 à 80 m² s’éstime à environ CHF 150'000, le coût du terrain n’étant pas inclus dans ce calcul. Un prix qui apparaît donc comme raisonnable et bon marché. Si le côté « habitat durable » qui consiste à recycler ces masses d’acier plutôt que de les laisser à l’abandon est aussi pertinent que séduisant, attention, il vaut mieux en vérifier la provenance quand cela est possible. Certains d’entre eux peuvent avoir transporté des produits polluants et avoir été mal décontaminés. Un soin particulier doit également être apporté à l’étanchéité des caissons. Même s’ils sont conçus pour résister aux intempéries, des fuites sont toujours possibles. Des travaux d’isolation thermique et phonique sont donc indispensables pour les rendre confortables.

 

Enfin, l’économie permise par ce type de construction peut décroître avec la surface du logement. En effet, plus il y a de containers à manipuler, à assembler et à isoler, plus l’écart de coût avec celui d’une maison traditionnelle sera mince.Vous l’avez compris, la maison-container est une alternative intéressante de recyclage aux logements traditionnels mais le coût de cette réhabilitation doit être maitrisé pour garantir une économie importante.

Pour plus d’informations : www.containex.ch, le leader suisse dans le domaine. 

Partager l'article

Continuez votre lecture