Construire un terrain de pétanque en 4 étapes
18 mai 2018

Construire un terrain de pétanque en 4 étapes

Elle est dans les mœurs estivales. Dès l’arrivée des beaux jours, la pétanque s’impose au même titre que les apéros et les grillades. Comme beaucoup de propriétaires, l’envie de construire votre propre boulodrome vous titille été après été? Et bien sachez que ces travaux restent tout à fait réalisable par vos propres moyens. D’ailleurs, la construction d’un terrain de pétanque peut se faire sur la majorité des terrains. Elle exige uniquement un peu de technique et beaucoup de patience. Le tout est à la portée des bricoleurs moyens.

A vos bras !

 

De nombreux propriétaires renoncent à construire un boulodrome lorsqu’ils visualisent le volume de matériaux requis. Nous ne vous mentirons pas, il va falloir utiliser vos muscles pour acheminer le gros gravier, les poutres, le gravier fin et le sable. En moyenne, vous devrez tabler sur quatre tonnes de gros gravier, dix tonnes de gravier fin et 2m3 de sable. C’est pour cela qu’il est toujours mieux d’être deux pour la construction. Précisons encore que le volume de matériaux nécessaires dépend de la taille de votre terrain.

 

Tracer et préparer mon terrain

 

Vous avez choisi l’emplacement de votre boulodrome? Il ne vous reste plus qu’à délimiter le terrain. Munissez-vous d’un cordeau traceur et d’un mètre ruban de 15 mètres sur 4 (les mesures d’un terrain de pétanque). Ils vous serviront à calculer la largeur entre les bastaings, c’est-à-dire les poutres qui délimitent la surface du terrain. Aidez-vous d’une équerre de maçon, car les angles doivent être droits. Ensuite, il vous faudra creuser le terrain jusqu’à une profondeur de 25 cm à 30 cm. La surface décaissée doit être entièrement plane. Enfin, vous devrez égaliser le terrain en enlevant les grosses pierres, les racines, etc., puis aplanir la surface avec le dos d’un râteau.

 

La construction du boulodrome

 

Tout se joue à cette étape. Un terrain de pétanque est conçu de différentes couches. Pour commencer, il vous faudra étaler une couche de 5 cm d’épaisseur de gros graviers. Puis remettez le terrain à niveau. C’est impératif si vous voulez que le boulodrome, soit le plus droit possible. Couvrez ensuite le gravier avec une toile géotextile très étanche qui empêchera le développement des racines parasites, protègera le terrain de l’eau et des risques d’inondations. Pour terminer, il vous faut placer les poutres et les fixer. Celles-ci doivent s’emboiter symétriquement et parfaitement à la forme du rectangle. Vous pouvez rajouter des renforts d’angles pour plus de solidité et de stabilité.

 

La mise à niveau

 

On y est presque. En cette troisième étape, il vous faudra étaler une deuxième couche de gravier plus fine sur environ 10 à 15 cm d’épaisseur. Comme précédemment, veillez à mettre l’ensemble à niveau avec une règle - prévue à cet effet - et damez le terrain jusqu’à ce qu’il soit parfaitement compact. Vérifiez enfin la solidité des poutres sur le pourtour, ce sont elles qui subiront les premières les impacts des boules. La base du terrain est prête, mais il vous faudra encore patienter.

 

Du repos

 

Il est l’heure de la couche finale, étalez de 5 cm de sable ou de gravier stabilisé, puis humidifiez le terrain avec un arrosoir et continuez à damer. Le nivellement du terrain doit être optimal. Laissez reposer le tout au minimum pendant quatre jours, puis recommencez la manœuvre avec les mêmes doses. Cette fois-ci, laissez reposer au minimum pendant deux jours. Si le terrain n’est pas encore parfait, une dernière couche de sable peut être nécessaire. Votre terrain est enfin terminé ! Il est temps de vous servir un bon pastis et d’inaugurer votre boulodrome.

 

Partager l'article

Continuez votre lecture