Cinq fauteuils de designers ayant marqué l’histoire
07 janvier 2016

Cinq fauteuils de designers ayant marqué l’histoire

Les cinq fauteuils que nous vous présentons aujourd’hui sont toutes des œuvres majeures du 20e siècle, des créations iconiques ayant à jamais bouleversé notre manière d’envisager un intérieur. Symbole de raffinement et de culture, ce sont des indémodables ! Mais qui se cache derrière ces objets cultes et quelle est leur histoire ? Allons voir tout ça de plus près !

 

Fauteuil « Ball Chair », Eero AARNIO - 1960

Né en 1932 à Helsinki, Eero Aarnio est considéré comme l’un des pères du design contemporain. Son style est marqué par l’expérimentation sur le plastique, par les formes organiques de ses créations ainsi que par l’utilisation de couleurs toujours très vives. La Ball Chair est un parfait exemple de l’œuvre d’Aarnio, un fauteuil qui représente bien le thème de la conquête spatiale, particulièrement représentatif des années 60.

 

Fauteuil « Grand Diamant », Harry BERTOIA - années 50

Responsable de multiples créations extraordinaires allant de bijoux à de monumentales sculptures en métal, Harry Bertoia est une légende du design. Il voit le jour en Italie, plus précisément  à Arzene, une petite bourgade du Frioul, avant de partir à l’âge de 15 ans pour Detroit (USA) où il fera ses études. Dans les années 50, Bertoia déménage en Pennsylvanie où il conçoit, entre autres, le Grand Diamant pour la société Knoll. Cette pièce dont la grâce parle d’elle-même est souvent définie comme une sculpture de maître en trois dimensions, l’une des plus belles du 20e siècle.

 

Fauteuil « AA » par Airborne,  Juan KURCHAN et Jorge FERRARI-HARDOY - 1938

Véritable symbole d'un art de vivre, objet de façination pour de nombreux architectes depuis un demi-siècle, le fauteuil AA fut créé par deux designers argentins en 1938, Juan Kurchan (1913-1972) et Jorge Ferrari-Hardoy (1914-1977). Ces deux artistes sont à la base du Grupo Astral, un collectif d’architectes ayant exercé une grande influence notamment en Amérique du Sud. Fait de cuire et d’inox, l’AA est l’une de leurs œuvres majeures. Élégant et racé, ce fauteuil traverse les années avec élégance et facilité.

 

Fauteuil « LC2 », LE CORBUSIER, PIERRE JEANNET, CHARLOTTE PERRIAND - 1928

Le LCS est l’archétype du fauteuil moderne, incontournable, un véritable objet de culte de l’ère Bauhaus. Aussi bien à l’aise dans une salle de réception que dans un salon, il sait magnifier un intérieur de par sa prestance. Architecte et bien plus encore, Le Corbusier (origine de La Chaux-de-Fonds) a modifié à tout jamais les codes de l’urbanisme et du design, notamment en « reconstruisant » l’Europe d’après-guerre.

 

Chaise « Wassily », MARCEL BREUER – 1926

Inspiré du fauteuil club à l’anglaise et par le cadre léger et indestructible de son vélo Adler, le hongrois Marcel Breur crée la chaise Wassily à Dessau, en Allemagne. Influent moderniste des années 20, Breur reçu les louanges du peintre et graveur russe Kandinsky, pour qui il en fabriqua un exemplaire (à cette époque nommée B3). Avec son jeu de plans vides, ses lignes pures et la qualité de son cuir, la Wassily se reconnait au premier coup d’œil. Un choix d’esthète.  

Partager l'article

Continuez votre lecture