Les assistants vocaux bouleversent la domotique dans nos maisons
10 août 2018

Les assistants vocaux bouleversent la domotique dans nos maisons

Depuis quelques mois, c’est une véritable révolution qui se joue dans nos intérieurs. Apple, Google ou encore Amazon ont sorti de leur caverne aux trésors des assistants vocaux discrets et designs qui transforment notre manière d’habiter et notre quotidien. Il suffit de parler pour que notre maison s’anime pour notre plus grand confort.

Le Google Home, le HomePod et l'Amazon Echo Dot

L’innovation par la voix  

Les objets connectés ou intelligents ont fleuri dans nos maisons et nos appartements depuis quelque temps déjà. Ampoules, luminaires, haut-parleurs, aspirateurs, stores, ou encore système de chauffage n’ont plus besoin de notre intervention pour fonctionner ou se déclencher. Là où la révolution et la bataille se jouent dans l’immobilier, c’est entre les assistants vocaux de Google, Apple et Amazon. Avec Google Home, HomePod et respectivement Amazon Echo, les géants d’Internet veulent innover notre quotidien pour que lui et donc les objets connectés répondent à la voix. Plus besoin de sortir son smartphone pour envoyer un message, noter un rendez-vous, allumer les lumières ou descendre les stores, il suffit de demander aux assistants vocaux, et ils exécutent. De vrais majordomes virtuels pour nos appartements et maisons.  

Une domotique adaptée à notre quotidien  

Dans une définition générale, la domotique est la centralisation du contrôle des différents systèmes électroniques de la maison. L’interface qui doit réunir tout ce pilotage est souvent un écran, une tablette ou un smartphone. Aujourd’hui, Google, Apple et Amazon proposent leurs assistants vocaux designs et discrets, qui s’intègrent parfaitement à nos intérieurs comme éléments de décoration.

Intégrés à nos intérieurs, Google Home, Amazon Echo (système Alexa) et HomePod (système Siri) sont aussi intégrés à notre quotidien et nos routines. Grâce à des règles et des scénarios, les assistants vocaux savent quoi faire et quel ordre exécuter sans qu’il soit nécessaire de leur demander. Vous rentrez chez vous, votre musique préférée se lance. Il est 19h00, la lumière s’allume. Les appareils connectés sont réglés selon différents contextes et conditions ou selon ce que vous faites. Ils accomplissent leurs tâches comme s’ils anticipaient vos besoins. Ainsi, s’ils simplifient la vie, ils s’assimilent et se fondent surtout parfaitement dans nos maisons, appartements et villas.  

A l’intérieur comme au jardin  

Vous savez que la recette des crêpes est facile, mais vous ne vous souvenez jamais des proportions. C’est là que les assistants vocaux entrent en jeu, pour vous aider à réaliser des crêpes parfaites mais aussi toutes autres recettes. Une simple question à voix haute suffit pour que les appareils aillent chercher l’information et vous la délivrent aussi rapidement que vous l’avez demandée. En cuisine, ils sont aussi capables de convertir des mesures, comme passer des millilitres en décilitres. Les assistants vocaux se font donc aides cuisiniers.   

Dans le salon, quand ils n’ont pas reçu de règles quotidiennes à exécuter automatiquement, ils vous permettent d’allumer vos lumières (grâce notamment aux ampoules connectées) sans bouger de votre canapé pour rendre l’ambiance agréable ou offrir plus de luminosité le soir venu. Si vous possédez un aspirateur robot, pour autant qu’il soit connecté, il partira et fera le ménage tout seul quand vous lui en donnerez l’ordre.

Côté jardin, de la même manière qu’il est possible de passer l’aspirateur sans lever le petit doigt, il est également possible de tondre la pelouse sans bouger une oreille. Evidemment, pour avoir un gazon bien vert, il ne faut pas oublier de bien l’arroser. Et là encore une fois, des dispositifs d’arrosage automatique existent pour se déclencher à votre demande. Question hydratation, vous pouvez vous procurer des pots intelligents qui peuvent soit diffuser de l’eau pour vos plantes, soit se déclencher automatiquement quand la terre n’a plus assez d’eau pour donner des plantes bien vertes. A condition que vous ne l’appréciez pas particulièrement, entretenir le jardin deviendra une tâche des plus agréables.  

Economie d’énergie  

Intégrée aux maisons et aux appartements pour notre plus grand confort et pour gérer le quotidien, la nouvelle domotique avec ses assistants vocaux permet aussi de mieux gérer notre consommation d’énergie. Prenez par exemple l’arrosage des plantes de votre jardin : vous demandez à exécuter l’arrosage automatique, mais, grâce à l’accès en direct aux prévisions météorologiques ou à une station météo connectée, vous saurez s’il est nécessaire de réellement abreuver votre jardin alors que de la pluie est annoncée. Economie d’eau garantie.  

Il en va de même pour le chauffage. Il est en effet possible de programmer les heures où les radiateurs sont enclenchés en fonction de votre présence au cours de la journée. Eteints pendant les heures où vous n’êtes pas là, ils seront allumés juste avant votre retour. Ils ne tourneront pas dans le vide. Idem quand il s’agit de gagner en fraîcheur : des stores ou volets automatiques se fermeront seuls quand le soleil frappera à vos fenêtres.

Les experts estiment les différentes économies d’énergie à 6-10%, voire même jusqu’à 15%.  

De la smarthome à la recherche immobilière  

Quand les objets connectés permettent à toute personne de prendre leur contrôle via un smartphone, les assistants vocaux donnent la possibilité de se passer de cet intermédiaire et avoir accès directement à l’ensemble de la maison. Les Google Home, HomePod et Amazon Echo transforment la maison en smarthome, qui peut alors notamment anticiper nos besoins et devenir une véritable alliée au quotidien.  

 

Mais les assistants vocaux ne se valent pas tous, et il existe des différences relativement importantes entre eux. Par exemple, s’il est possible d’envoyer des messages facilement avec Google Home et HomePod, Amazon Echo n’enverra des sms ou ne fera des appels qu’à un autre système connecté à Alexa, à un autre Amazon Echo. Un autre exemple est l’impossibilité pour un HomePod de lire la musique sur Spotify de manière native, il ne le fera qu’en accédant à Apple Music ou en passant par AirPlay, alors qu’un Google Home le fera. Parmi ces différences, il faut également relever les écarts de qualité sonore, de réponse ou de micro entre les appareils. La guerre entre les géants des nouvelles technologies ne fait que commencer pour ce marché d’avenir qui s’annonce assez juteux.

L’intégration des assistants vocaux à la domotique dans l’immobilier n’en est qu’à ses débuts. On voit ainsi le site SeLoger déjà utiliser les fonctionnalités de l’assistant vocal de Google, et changer la manière de faire une recherche d’une maison, d’un appartement ou d’une villa. Le petit nom de l’application est Chloé, et sa voix va aller faire les recherches à votre place et vous prévenir dès qu’un bien immobilier correspond à vos critères. « Alors que 20% des recherches se font déjà par la voix sur l’application Google Search aux Etats-Unis et que la révolution du conversationnel s’amorce en France, SeLoger se devait de proposer cette nouvelle expérience personnalisée de recherche immobilière vocale sur l’Assistant Google et Google Home », explique Bertrand Gstalder, Président Axel Springer Classifieds France (SeLoger & Logic-Immo). Les assistants vocaux vont révolutionner nos maisons, mais aussi la manière dont on les cherche.  

Share article

Continue reading