Soirée de lancement Cardis Immobilier Sotheby’s International Realty au Musée Olympique
26 mai 2014

Soirée de lancement Cardis Immobilier Sotheby’s International Realty au Musée Olympique

Le 7 mai dernier s’est déroulée au Musée Olympique de Lausanne la soirée de lancement de notre nouvelle marque : Cardis Immobilier Sotheby’s International Realty. Au cours de cet événement mémorable, nous avons eu le privilège d’accueillir Dona Bertarelli. Profitons donc de ces quelques lignes pour nous rappeler ces beaux souvenirs.

Cliquez sur les liens ci-dessous  pour accéder aux photos et à la vidéo de la soirée !

Photos & Vidéo

 

Photos, flair bartenders et champagne

 

Arrivés à la soirée dès 19h45, les invités ont été accueillis par deux de nos cinq associés, Philippe Cardis (CEO) et Lucien Masmejan (Président du conseil), afin qu’ils s’adonnent à leur bon vouloir à une petite séance photo. Invités par nos hôtesses à visiter le musée, privatisé pour l’occasion, les convives ont ensuite savouré champagne, cocktails et apéritifs au sein du bar tenu par de véritables « flair barteneders » (barman acrobate) accompagnés par les notes musicales du groupe « My Family Trio ».

Aux alentours de 20h30, la musique a laissé place à quelques effets sonores et lumineux annonçant le discours de Philippe Cardis dont les thèmes étaient centrés autour des nouveaux objectifs de la marque suivis de remerciements à toutes les personnes ayant contribué à l’émergence de ce souffle nouveau. Accompagné sur scène par ses associés Yves Cherpillod et Luca Tagliaboschi, le CEO a ensuite donné la parole au Président du conseil et lui-même associé : Lucien Masmejan avant que la musique ne reprenne de plus belle.

 

Dona Bertarelli

 

Alors que sur les écrans se succèdent des images de voiliers Spindrift en diaporama, le cocktail dinatoire salé régala les convives avant que la soirée ne s’apprête à accueillir son invitée exceptionnelle : Madame Dona Bertarelli. Il est environ 21h30 lorsque Madame Bertarelli et Monsieur Cardis échangent quelques mots sur scènes concernant leur amour commun pour les défis sportifs nautiques et plus précisément leurs nombreuses confrontations amicales entre 2007 et 2012.

Cette discussion entre deux amis est rendue encore plus touchante lorsque défilent les photos des événements ayant poussé Dona Bertarelli à s’investir dans les compétitions de voile sont projetées sur écran. Des souvenirs tels la victoire de l’America’s Cup par le Team Alinghi créé par son frère Ernesto Bertarelli, sa victoire au Bol d’or en 2010 au bord de son D35, dont l’équipage était exclusivement féminin, le bien nommé Ladycat ou encore la dernière régate « homérique » au beau milieu d’une tempête à Genève, sur le lac Léman, lorsqu’elle ravit la 3e place du podium à Philippe Cardis en barrant comme une véritable championne.

 

L’aventure Spindrift

 

La discussion se poursuit par trois moments forts illustrés par deux photos et un film : l’histoire de l’aventure Spindrift, le MOD 70 y compris son chavirage suivi du lancement du film de Dona Bertarelli « Record de la route de la découverte » qu’elle commente juste après. Le dialogue entre les deux amis s’enchaine sur le thème de l’intégration d’une femme dans un monde très masculin comme celui de la course au large avant que Philippe Cardis invite Yann Guichard (l’un des marins les plus talentueux de sa génération) à les rejoindre sur scène.

Les trois compétiteurs discutent ensemble des prochaines échéances du Spindrift : 2015 record de l’atlantique en équipage, Route du Rhum ainsi que des défis en solo de Yann Guichard avant que Philippe Cardis ne remercie ses deux invités et que la musique ne reprenne.

 

Une soirée inoubliable 

 

Il est 22h00 lorsque le cocktail dînatoire arrive à sa phase « sucrée » (sublimé par une animation culinaire à base d’azote liquide) et que les hôtesses distribuent les giveaway, les roses ainsi que les photos prises en début de soirée à tous les convives. Les derniers invités quittent les lieux à minuit et demi, visiblement satisfaits par une soirée que nous ne sommes pas prêts d’oublier.

 

Share article

Continue reading