Comment bien commencer votre jardin aromatique
17 mars 2016

Comment bien commencer votre jardin aromatique

Nous y sommes et tant mieux, le mois de mars et l'arrivée du printemps est la période idéale pour commencer votre jardin aromatique et semer vos graines !

Menthe, thym, basilic, aneth, romarin, estragon, cerfeuil, persil, ciboulette ; les espèces faciles à cultiver - sans nécessairement avoir de jardin ou de potager - sont nombreuses. Ces plantes embaument votre intérieur comme les plats que vous cuisinerez. Allons voir ensemble comment débuter, sans plus attendre, afin de profiter de vos futures essences durant la belle saison…

Il y a plusieurs façons de concevoir un jardin, aromatique… Que vous viviez dans un appartement, une villa ou un studio, il y a une solution pour chaque situation. Tout d’abord, les premières questions à se poser sont les suivantes : quelle place souhaitez-vous consacrer à votre jardin aromatique, quelle forme souhaitez-vous donner à ce dernier ou encore de quelle façon souhaitez-vous qu’il interagisse avec votre foyer ?

Aujourd’hui, notre analyse se focalise sur les options « tout terrain », c’est-à-dire celles viables aussi bien pour un jardin aromatique intérieur qu’extérieur !  

Les assortiments en pots et les suspensions  

Pour ceux d’entre vous qui vivent en appartement, et qui ne possèdent donc pas de terrain, il y a trois options : les assortiments en pot, les suspensions ou les bacs à plantes aromatiques pour balcon (très tendance). Posséder un jardin aromatique en intérieur, vous permet d’avoir toutes vos plantes à portée de main, été comme hiver. 

Mais qui dit cultiver en pot ne veut pas nécessairement dire « une essence par pot », bien au contraire. En effet, il est possible de cultiver différentes plantes aromatiques dans un même contenant, en faisant bien attention que celles-ci aient les mêmes exigences de terre et d’arrosage. Dans un seul et même pot, vous pouvez même planter un peu moins d’une dizaine d’essences, sans problème.

Attention, toutes les plantes n’ont pas les mêmes besoins en termes de luminosité, type de terre, arrosages, etc. C’est pourquoi il est impératif de bien respecter les quelques règles de base afin de bien réussir sa culture. Voyons, ci-dessous quelles sont les trois « grandes familles » de plantes et quels sont leurs besoins basiques.  

Trois catégories de plantes  

Adorent le soleil

 

 

Une grande luminosité, de la chaleur et un sol bien drainé (préférablement pauvre et sec) sont les basiques pour les plantes dites « méditerranéennes » comme le thym, la sauge, ou encore le romarin.

Pour le romarin, nous vous recommandons vivement de le protéger du froid en hiver avec un paillage épais, de tailler le vieux bois et de ne surtout pas l'arroser.

Pour la sauge, désherbez régulièrement autour, n'arrosez que par temps sec, et ne taillez uniquement que si elle devient vraiment encombrante. Pour le thym, tout comme la sauge, n’hésitez pas à désherber, le plus souvent possible, et ne procédez à l’arrosage que lorsqu’il n’a pas plu pendant plusieurs jours.  

Aiment moyennement le soleil

 

 

Le basilic, l’estragon et la ciboulette ne sont pas vraiment voraces de soleil. Cependant, il est fortement conseillé de leur fournir un sol plutôt riche et préférablement frais.

Pour le basilic, veillez à lui assurer un arrosage généreux sur son ensemble (pied et feuilles), et ce, le matin comme le soir. Paillez, afin d’éviter que l'humidité ne s’échappe, binez et désherbez souvent.

Pour l’estragon, désherbez régulièrement et arrosez si le temps est véritablement sec. Comme pour le basilic, veillez à pailler la plante. Cette essence n’aime pas trop l’hiver, protégez-la donc en cette saison. La ciboulette possède plus ou moins les mêmes besoins que l’estragon, il est donc recommandé de lui apporter les types de soins.

 

N’aiment pas trop le soleil

 

 

Le cerfeuil, le persil et la menthe, ne sont quant à eux pas de grands fans du soleil écrasant. Été comme hiver, ces plantes préfèrent plutôt l’ombre ainsi qu’un sol riche et toujours frais.

Ces trois plantes ont tendance à devenir envahissantes, il est donc préférable de les tailler. Le cerfeuil est des trois celui qui aime le plus le soleil, veillez tout de même à l’arroser régulièrement. Quant au persil, pensez à le protéger en hiver et offrez-lui un sol riche en humus.  

Les plantes dites « vivaces »  

Le basilic, la sauge, le thym, l'estragon, la ciboulette, le cerfeuil et la menthe font partie des plantes dites « vivaces ». Ce terme signifie qu'une plante peut vivre longtemps, en opposition aux plantes annuelles ou bisannuelles. Ces essences sont donc pérennes, ce qui signifie concrètement qu’elles peuvent vivre plus de deux ans et donc produire plusieurs floraisons.  

Share article

Continue reading