Cinq tables ayant marqué l’histoire du design
24 mars 2017

Cinq tables ayant marqué l’histoire du design

Tables basses, tables de salle à manger ; designs organiques, industriels et/ou futuristes ; Perriand, Aalto, Noguchi, etc. Les pièces et artistes que nous vous présentons aujourd’hui ont marqué non seulement leur temps, mais ont su s’inscrire dans le club fermé des « indémodables », des « immortels ». Objets de culte pour certains, ils (ainsi que leurs fameux auteurs) fascinent et inspirent encore aujourd’hui tous les amateurs de design. Plongée au cœur de l’histoire, au-delà des modes…

 

« Coffee Table (IN-50) » par Isamu Noguchi, 1948

 

Souvent définit par les experts comme l’un des artistes les plus importants du 20e siècle, l’américano-japonais (fils d’un poète japonais et d’une écrivaine américaine) Isamu Noguchi crée au milieu des années 40 la « Coffee Table », une table basse au dessin fluide et organique. Avant tout sculpteur (à la vie artistique multiple, partant aussi bien vers la création de jardins ou de décors de théâtre, et tant d’autres disciplines), fasciné par le bronze et le marbre, Noguchi transpose l’amour de ces matières et tout son talent dans cette création, indéniablement « sculpturale », que l’on peut définir aujourd’hui d’iconique.

 

« La table Pentagonale » par Charlotte Perriand, 1960

 

Née au début du 20e siècle à Paris, Charlotte Perriand – diplômée de l’École de l’Union Centrale des Arts Décoratifs de Paris - est rapidement repérée par Le Corbusier, séduit par ses meubles présentés au Salon d’Automne, à la fin des années 20. Les caractéristiques du design propre à Perriand ? Un style révolutionnaire, à l’allure fonctionnaliste, mettant en avant l’hygiène de vie physique et morale que prône son auteur. La table Pentagonale date de l’époque durant laquelle la designer créée le mobilier pour les Nations Unies de Genève. Elle se distingue par un métal laqué noir, avec plateau en pin lamellé-collé ; un must have.

 

« Table EM » par Jean Prouvé, 1950

Designer reconnu pour ses innovations techniques (on lui doit celle du « tube aplati »), adepte de la pensée « constructiviste », Jean Prouvé a baigné toute sa vie dans le milieu, son père étant tout d’abord décorateur, mais également le cofondateur de l’Ecole de Nancy : Victor Prouvé. Cofondateur de l’UAM, Prouvé a collaboré avec Charlotte Perriand, avec laquelle il signe un autre grand classique en 1953, la « Bibliothèque Cloison ». Son style est résolument industriel et puissant. Quant à la table EM, elle exprime à la perfection la vision artistique : une construction « d’ingénieur », dans un style que l’on pourrait définir d’International.

 

« Table 91 » par Alvar Aalto, 1935

 

« Pape » du design organique, figure incontournable du design contemporain, inventeur du modernisme scandinave, Alvar Aalto est aussi et surtout l’auteur du contreplaqué, une invention révolutionnaire qui lui a valu une forte reconnaissance internationale. L’innovation technique est, en effet, au cœur de l’œuvre d’Aalto. Ses recherches et innovations lui ont permis de concrétiser sa vision : un design « humanisé », ayant, entre autre, servi d’exemple (technique et philosophique) au fameux couple Eames. Ici, la Table 91 est un excellent exemple du travail du finlandais : un dessin minimaliste et fonctionnel, tout de bois vêtu, répondant aux besoins psychologiques de l’être humain, en épousant naturellement les courbes.

 

« Fronzoni '64 », A.G. Fronzoni, 1964

 

 

Le design italien ne pouvait manquer au sein de cette courte liste, et nous avons choisi de le représenter via Angiolo Giuseppe Fronzoni et sa fameuse Fronzoni ‘64. Designer et professeur originaire de San Mommè en province de Pistoia, Toscane (1923), adepte du style minimaliste - quasiment « mathématique », aux structures « élémentaires » et terriblement efficaces - le travail de Fronzoni peut être défini comme une sorte d’ode anti-gaspillage : rien n’est là pour faire joli, tout possède une fonction primordiale. Sa Fronzoni ’64 ne fait pas exception, tant ses angles sont précis, structurés et visent à l’essentiel. Cette table est faite pour les amateurs d’ambiances éthérées, de précision et d’espace.

 

Share article

Continue reading