Cinq lampes de bureau ayant marqué l’histoire du design
27 janvier 2017

Cinq lampes de bureau ayant marqué l’histoire du design

De Aulenti à Maggistretti en passant par Le Corbusier, Best ou Carwardine, ces designers ou architectes (parfois même les deux) ont offert au monde ces lampes de bureau aux formes iconiques, des objets incontournables qui sont à la base du mobilier actuel… Allons donc découvrir ou redécouvrir cinq lampes ayant marqué l’histoire du design !

 

Lampe Pipistrello (1965)

 

 

Objet culte des années 60, la lampe Pipistrello (« chauve-souris » en italien, de par la forme ondulée de sa structure principale) a été designée en 1965 par Gae Aulenti (Palazolo, 1927), souvent considérée comme la plus grande architecte italienne du 20e siècle. Preuve en est, Aulenti est récompensée pour l'ensemble de son œuvre, en recevant le fameux prix japonais Praemium Imperiale. Aujourd’hui fabriquée par Martinelli Luce, vous la trouverez également au sein de la collection permanente du MoMa à New York.

 

Lampe Eclisse (1967)

 

 

Designer et architecte enfant de la bourgeoisie milanaise, Vico Magistretti voit le jour en 1920. Une vingtaine d’années plus tard, il suit les cours de Gio Ponti et Piero Portalupi à l’université de Milan avant de poursuivre ses études à Lausanne. Résumer sa carrière demanderait bien plus que quelques lignes, tant son impact sur le design et l’architecture mondiale ont été immenses... La lampe Eclisse fait partie de ce patrimoine, avec son design révolutionnaire pour l’époque fait de formes généreuses et lignes pures. Imitant le mouvement d’une éclipse, la demi-sphère pivote sur elle-même afin d’apporter l’exact degré de luminosité souhaité.

 

Lampe Bestlite (1930)

 

 

Plus âgée que les deux modèles précédents, la lampe de bureau Bestilte est un pur produit de la période Bauhaus… Simple et fonctionnelle ; un véritable « pont » entre l’art et l’industrialisation. Une combinaison de mots qui la rendent, de facto, intemporelle. Son design très « danois » a pourtant été réalisé par Robert Dudley Best, un designer britannique extrêmement impliqué dans le mouvement Moderne. C’est Winston Churchill (la légende raconte qu’il la prenait partout où il allait !) qui popularisa cette lampe très utilitaire, pour en faire le « classique » qu’elle est aujourd’hui.

 

Lampe Anglepoise (1938)

 

 

Retour en Grande-Bretagne, cette fois-ci l’auteur se nomme George Carwardine, un ingénieur automobile. Cette lampe dite « d’architecte » a connu une première phase de construction qui s’est étendue jusqu’à la fin des années 60. Figure iconique du style « industriel », c’est son système en ressort (flexible et orientable) et sa stabilité qui en font son succès. Actuellement, ce design est parmi les plus populaires. C’est LE choix parfait pour un bureau d’étudiant, afin de prolonger les révisions dans les heures tardives de la nuit !

 

Lampe Projecteur 365 (1954)

 

 

Version compacte du Projecteur 365, la version lampe se pince au bureau pour un effet stylistique « Bauhaus » des plus réussis. Derrière cette invention, nous retrouvons l’incontournable Pape du design et de l’architecture post-moderne : Le Corbusier. Petit par sa taille, grand par son utilité, le Projecteur 365 existe en trois modèles : applique, à pince et en suspension. Avec son corps en aluminium, cette lampe compacte s’adapte à tous les styles d’intérieurs. Elle offre une lumière diffuse et facilement orientable.

 

Share article

Continue reading